La gestion du pétrole

Les Etat-Unis sont un pays dépendant du pétrole. En effet, en 2005, 300 millions d' Américains (4.6 % de la population mondiale) consommaient 25 % du pétrole mondial.   Le volume net de pétrole importé aux Etats-Unis en 2004 est de 11.8 millions de barils/jour, dont 2.4 venant du Golfe.

A eux seul, les USA consomment près d'un quart de la production mondiale de pétrole.Le pétrole représente 40 % de l'énergie totale consommée aux Etats-Unis, le gaz naturel 24 % et le charbon 23 %, le reste (13 %).

Le transport du pétrole :

Le transport du pétrole brut se fait pour la grande majorité de deux manières : sur terre par oléoduc et sur mer par cargot. Le transport sur terre peut également se faire par le rail ou par la route mais le coût est généralement comparé à celui de l'oléoduc. Les échanges entre le Canada et les Etats-Unis se font par oléoducs.

 

Cette carte nous présente les principaux fluxs du transport du pétrole. Les différentes flèches nous présente l'origine des exportations.

- La flèche verte correspond à l' Amérique latine.

- La flèche rose correspond à l' Amérique du Nord.

- La flèche orange correspond à l' Afrique.

- La flèche bleue marine correspond au Moyen-Orient.

- La flèche bleue claire correspond à l' Europe de l'est.

- La flèche grise correspond à la Russie..

 

 

 

Cette carte nous présente les importations nettes de pétrole des Etats-Unis entre 2000 et 2008. Pour mieux voir la carte, cliquer dessus.

 

 

Les Etats-Unis sont avec la Chine les premiers émetteurs mondiaux de dioxyde de carbone. Ils consomment 25 % de la production mondiale de pétrole mais n’en produisent que 3 %, d’où une forte dépendance aux importations .

Le président George W. Bush avait refusé de signer en 2001 le protocole de Kyoto mais aujourd'hui Hillary Clinton, secrétaire d'Etat des Etats-Unis au sein de l'administration de Barack Obama, a dit que Washington reprendrait “un rôle de leader dans la mise en oeuvre d’une réponse mondiale et coordonnée au changement climatique”.L’objectif étant de réduire d’ici à 2050 de 80 %, par rapport à 1990, les émissions de CO2. B. Obama a annoncé un objectif de réduction de 35 % de la consommation de pétrole en 2012 par les énergies renouvelable. L’objectif du président est de fonder en dix ans un modèle énergétique moins gourmand et moins dépendant de l’étranger, en appliquant le programme “Repower America” élaboré par Al Gore, l’ex-vice président de Bill Clinton.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site