OPEP - AIE

L ' OPEP

 

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ou en anglais Organisation of Petroleum Exporting Countries est une organisation intergouvernementale de pays fut créé en 1960 à Bagdad (Iraq) à l'initiative de plusieurs pays et à la suite d'une décision des compagnies pétrolières (qui possédaient le droit d'exploitation des ressources pétrolières) afin de diminuer le prix du brut à l'exportation (et donc les revenus des pays détenant ces ressources).Constituée de 13 membres (l'Algérie, l'Angola, l'Indonésie, l'Iran, l'Iraq, le Koweit, la Libye, le Nigéria, le Qatar, l'Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, l'Equateur et le Vénézuela)  en 2010, l’Opep contrôle 78% des réserves mondiales estimées de pétrole, 45% de la production de pétrole brut et 18% de la production de gaz naturel (chiffres de 2007).

Les pays membres de l'OPEP sont l'Algérie, l'Angola, la Libye, le Nigéria, l'Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, l'Irak, l'Iran, le Koweït, le Qatar, L'Equateur et le Venezuela.

Le but de l'OPEP est la coordination des politiques pétrolières de ses membres afin de sauvegarder leurs intérêts tout en évitant des différences de prix trop importantes . L'OPEP est enregistrée auprès de l'ONU et de ce fait adhère à la charte des Nations Unies.Après la nationalisation de l'exploitation pétrolière, l'OPEP fixa les prix de vente du brut de 1970 à la moitié des années 1980. Puis ces prix furent libéralisés et se mirent à fluctuer en fonction de l'offre et de la demande mondiale. Aujourd'hui, l'OPEP se réunit en session ordinaire deux fois par an, fixe un objectif de prix et décide de l'ajustement de la production (réduction ou augmentation) en fonction des conditions de marché afin d'atteindre l'objectif. L'OPEP a, par exemple, décidé le 10 février 2004 une diminution de sa production de 2,5 millions de barils par jour (mbj). Une réduction qui concerne d'une part l'élimination progressive de 1,5 mbj de son actuelle production, et d'autre part la baisse de 1 mbj de ses quotas à partir du 1er avril 2004. De plus, une baisse de quota supplémentaire à hauteur de 700 000 mbj peut être décidé par le président de l'OPEP lorsque le prix du baril brut chute en dessous de 25 dollars.

 

En claire, en fonction des décisions de l'OPEP, d'une croissance d'exploitation de pétrole par jour, le prix du baril varie alors.

En 2008, Euronews interview Chakib Khelil, président de l'Opep. 

 

 

L' AIE

 

L'AIE  fut créée en 1974 par les pays importateurs de pétrole en réaction au triplement du prix par les pays de l'OPEP. Le programme internationale de l'énergie (PIE) fixe les bases pour la création de l'Agence. Il stipule qu'en cas de diminution de 7% de l'approvisionnement en pétrole, les Etats membres de l'AIE devraient réduire leurs demandes et mettre à la disposition les uns des autres leurs ressources de pétrole, tant en termes d'approvisionnement que de stock.. Ce programme (toujours en vigueur) vise deux objectifs : la sécurité des approvisionnements et l'indépendance énergétique. De ce fait, les pays membres de l'AIE sont tenus de posséder en permanence l'équivalent d'au moins 90 jours d'importations nettes de pétrole brut (basés sur la moyenne des importations de l'année précédente).


Les Etats membres, au nombre de vingt-sept, sont : l'Australie , l'Autriche , la Belgique , le Canada , la République Tchèque , le Danemark, la Finlande , la France , l'Allemagne , la Grèce , la Hongrie , l'Irlande , l'Italie , le Japon , la Rép. de Corée , le Luxembourg , les Pays-Bas , la Nouvelle Zélande, la Norvège , la Slovaquie, le Portugal , l'Espagne , la Suède , la Suisse , la Turquie , le Royaume-Uni et les Etats-Unis .

http://www.iea.org/

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×